Florilège Vocal de Tours 2016

Prix renaissance
Prix du public
Prix de l’ensemble vocal mixte

fond_banniere

Une belle aventure…

En mai 2016, l’ensemble participe pour la première fois à un concours. Quoi de mieux que de choisir le « Florilège Vocal de Tours » seul concours international de chant choral en France. Notre objectif de départ était de participer au concours national. Cependant, les organisateurs, suite à l’étude de notre dossier nous proposent de participer directement au concours international ! Une belle reconnaissance et pour nous déjà une victoire. Fort de cette sélection, le plaisir de rencontrer d’autres choeurs, d’avoir un avis sur notre travail, de se confronter à un bon niveau afin de se situer, de s’évaluer et de progresser nous a porté… Bref, une quelconque récompense n’était pas à l’ordre du jour. Et pourtant l’aventure allait nous prouver le contraire…

Cette expérience n’a fait que renforcer l’amitié, le désir de chanter ensemble, le besoin de transmettre les émotions et la musique déjà bien ancrées dans Voca Mundi. Alors, gonflés à bloc, on continue notre voyage musical et allons explorer d’autres horizons musicaux que nous aurons le plaisir de vous faire partager lors de nos concerts.

 

13335868_1166218663422991_1549317185276434242_n      13406765_1167990766579114_6030709938728119650_n

Concours renaissance : premier prix

« Une Renaissance revisitée. C’est l’ensemble Voca Mundi qui déploya le premier son génie choral avec le Concours Renaissance, le samedi 28 mai après-midi. Là où ses concurrents : les chœurs Cappella Odak (Croatie), Absolute Vocem (Portugal) et même le New Dublin Voices (Irlande) ou l’Oscar Mottetskör (Suède) restèrent académiques et posés, ne faisant assaut que de qualité vocale, Voca Mundi mit de la vie dans ses pièces chorales. La liberté de mouvement de ses choristes, leurs vêtements bariolés et les directions inspirées de Clément Brun et théâtralisées de Marc Flandre semblèrent ramener l’auditoire au 16e siècle, époque où la vie était trop courte pour n’être pas intensément et joyeusement vécue. Le clou de cette prestation fut un chœur traditionnel pour voix d’hommes, que les basses et les ténors, chefs de chœur compris, entonnèrent face au public. Ressurgi de la Renaissance espagnole et mêlant des battements des mains et des pieds à une mélodie dansante, cet air pour soliste et chœur rappela au public comme la Renaissance musicale s’est vécue autant dans les campagnes que dans les châteaux et les églises. Cette vérité simple fit frissonner d’aise l’auditoire et valut à Voca Mundi de remporter le 1er Prix et, déjà, de prendre une option sur le Prix du Public. »

Source : Avant Chœur.